top of page

B.O du documentaire Arménie "La valse macabre"
Réalisateur : Romain Poisot
Photographe : Jean-Daniel Henry
La Valse Macabre
A Erevan, « La mère Arménie », épée à la main veille sur la capitale, les panneaux publicitaires de la ville glorifient les héros de guerre. Ceux qui l’ont vécue il y a deux ans pansent leurs plaies.
« Je vais vous raconter comment l’Azerbaïdjan à utilisé les bombes au phosphore contre le peuple arménien » nous dit un homme de 35 ans au pied du mont Ararat. « La jeunesse arménienne doit se battre » termine-t-il.

Lorsqu’on le regarde dans ses yeux, on peut percevoir toute la souffrance qu’il a vécu.
« En septembre dernier plus de 200 soldats Arméniens perdaient la vie lors des bombardements azéris. Pour la plupart, de jeunes adultes entre 18 et 30 ans. Deux ans auparavant, plus de 4 000 Arméniens mourraient au combat lors de la guerre des 44 jours dans le haut Karabakh et en 1990, ils étaient 6500 à perdre la vie. Rengaine morbide dans ce petit pays aux 3 millions d’habitants pris en tenaille entre l’Azerbaïdjan et leurs alliés turcs. »

Arménie, la valse macabre, c’est un ensemble de témoignages poignants qui mettent en lumière ce que certains peuvent percevoir comme un embrigadement patriotique, et que d’autres voient comme un mécanisme d’autodéfense nécessaire à la survie d’un pays.
 

Eric Fischer : Saxophone/ Bass clarinet
Chris Hayward : Kaval/Traverso flute/Percussions
Olivier Hestin : Drum
Dominique Pifarély : Violin
Stéphane Rault : Acoustic guitar/Composer

Recorded, mixed and mastered by Erwan Boulay at Studio Sextan, on june 22 & 23, 2023
Cover art & design : jeandanielhenry.com

Arménie, la valse macabre

20,00 €Prix
    bottom of page